Recyclage automobile

recyclage automobile

Une voiture hors d’usage ne doit jamais être abandonnée comme un « vulgaire déchet » dans la nature. En effet, elle constitue un risque pour l’environnement, compte tenu des matériaux potentiellement toxiques utilisés dans sa fabrication. La loi impose en outre la prise en charge des VHU par des broyeurs ou démolisseurs – seuls professionnels autorisés à démonter et dépolluer des véhicules – agrées.

Le décret n° 2003-727 du 1er août 2003 constitue le texte de référence en la matière, et dans son article 9, il est stipulé que les exploitants spécialisés dans l’élimination de véhicules hors d’usage, les démolisseurs et broyeurs, doivent disposer d’un agrément préfectoral.

De plus, certains déchets automobiles peuvent être recyclés, et servir entre autres dans la production d’énergie, si l’on prend uniquement l’exemple du liquide lave-glace ou de l’huile de vidange. C’est également le cas des granulats des pneus usagés, qui peuvent servir de combustible de substitution pour certaines industries, comme les cimenteries. Certains éléments métalliques, comme les portières, peuvent aussi être réutilisés une fois remis à neuf.

Et afin de garantir une meilleure traçabilité des voitures prises en charge par ces professionnels, un récépissé devrait être remis au propriétaire de chaque véhicule hors d’usage. Une fois la « destruction » effectuée, un certificat sera transmis à la préfecture (celle de Paris dans le cas où l’enlèvement a été effectué dans ce département). Ce document sera indispensable par la suite pour annuler l’immatriculation du véhicule.

À noter : les Compagnons de l’automobile sont des professionnels de l’enlèvement et de la destruction d’épaves à Paris. Pour nous, le respect des normes de traitement imposées à la filière est un impératif. Vos véhicules seront traités auprès du centre Derichebourg.